Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Pour l’équilibre intestinal et contre la candidose


FLORACOR

Petits rappels et définitions

Prébiotique

Signifie : Qui précède l’apparition de la vie sur la Terre”.

C’est une substance non digestible qui sert de substrat à la flore du côlon.

Un aliment présente un effet prébiotique s’il favorise la croissance ou l’activité des bactéries intestinales bénéfiques à notre santé. Ces substances sont présentes dans les fruits et légumes, ainsi que dans le lait maternel. Deux prébiotiques courants sont l’inuline, que l’on trouve dans les racines de chicorée, et les fructo-oligosaccharides (FOS), présents entre autres dans l’ail, l’oignon et la banane.

Probiotique

Signifie : « Qui contient un organisme »

Les probiotiques sont des bactéries ou des levures naturellement présentes dans l’organisme.

Ces micro-organismes vivants aident à la digestion et aux défenses immunitaires. Certains probiotiques peuvent être pris sous forme de compléments alimentaires. Les plus connus sont ceux de la levure de bière et des yaourts. Ils peuvent améliorer la digestion, et lutter contre la diarrhée ou certaines infections du système digestif.

Ces bactéries viennent s’ajouter à celles, extrêmement nombreuses de l’intestin (le chiffre habituellement cité est de 100.000 milliards pour l’humain). La flore intestinale, surtout installée dans le colon, aide à terminer la digestion et à empêcher le développement de colonies de bactéries pathogènes. D’autres rôles exacts restent mal compris.

A noter qu’il ne sert à rien de consommer des bactéries probiotiques laitières s’il n’y a pas la présence de prébiotiques fibreux pour les accueillir et assurer leur développement.

Antibiotiques : un massacre à la tronçonneuse

Notre corps est rempli de bactéries dont certaines sont essentielles à la vie alors que d’autres provoquent des maladies. Le tractus digestif humain contient plus de 400 sortes de micro-organismes différentes. Le nombre de micro-organismes dans le corps dépasse de loin le nombre de cellules tissulaires ; ceci représentant environ 1,8 kg de masse corporelle.

En cas de pathologies, le protocole médical parapluie conduit les médecins à prescrire une antibiothérapie presque systématique, même à titre préventif dans les affections virales ! On sait pourtant que les antibiotiques (signifiant “contre la vie”) ne font pas la différence entre les bactéries indispensables à la vie et les bactéries infectieuses.
Il s’ensuit toujours que notre corps doit faire face à un énorme travail pour tenter de reconstituer en urgence notre flore intestinale, première ligne de défenses et élément essentiel au bon équilibre physiologique – y compris de notre moral. (Voir l’expression populaire “N’avoir rien dans le ventre”)

Mais le pire est l’exposition passive et continue aux antibiotiques invisibles de l’alimentation industrielle de la grande distribution, venant principalement des animaux producteurs de viande ou de leur lait, qui sont exposés à 30 sortes d’antibiotiques, bien sûr toutes approuvées par les autorités dites compétentes.
A cela s’ajoutent une multitude de poisons chimiques légalisés de l’alimentation agro-industrielle non bio sans compter les stress quotidiens croissants qui collaborent à la ruine de notre flore intestinale…et de notre joie de vivre !

Problèmes des probiotiques classiques

Les formules de probiotiques classiques contiennent des souches de bactéries qui sont en compétition pour les mêmes nutriments. Le fait de rajouter de nouvelles souches de bactéries à un probiotique ne le rend pas pour autant plus efficace et peut même produire l’effet inverse. Floracor-GI contient une microflore dont les éléments complètent à 100% ceux de la flore endogène.

Les probiotiques classiques sont vendus en comprimés qui sont plus faciles à fabriquer pour un coût moindre, mais sont moins faciles à absorber que la poudre encapsulée, et dans certains cas exigent la réfrigération pour survivre.

Technologie spéciale pour les probiotiques

Le Floracor-GI utilise un processus nouveau d’ensemencement des bonnes bactéries dans leur forme embryonnaire, sorte de graines que l’on appelle “spores”. L’avantage de cet acheminement gastrique par spores est qu’elles résistent à l’acidité des sucs digestifs, ce qui n’est pas le cas des bactéries probiotiques.
Celles-ci vont ainsi pouvoir nidifier sur la muqueuse intestinale et germer pour donner les bactéries probiotiques.

Une formule symbiotique avec les prébiotiques

C’est une combinaison de prébiotiques et de probiotiques. Dans le Floracor-GI il y a des fructo-oligosaccharides (F.O.S.) comme prébiotiques. Ces F.O.S. sont eux aussi totalement résistants aux mécanismes de digestion. Ils passent donc sans encombre au travers de l’estomac et de l’intestin grêle et arrivent 100% disponibles dans le gros intestin pour stimuler la croissance et l’action des probiotiques.

Candidose et perméabilité intestinale

Certains thérapeutes affirment que 60 à 80% de la population pourrait être affectée par une croissance excessive de la levure Candida albicans (candidose). L’excès d’antibiotiques médicamenteux ou invisibles dans l’alimentation courante en est la cause majeure. En l’absence de traitement, la levure peut former un champignon qui développe ses rhizomes à l’intérieur de la paroi intestinale : ceux-ci y pénètrent et s’y attachent. Ces racines peuvent creuser assez profondément pour créer une perméabilité dans le tractus intestinal ; les toxines et les déchets peuvent alors passer dans le sang. C’est le syndrome de perméabilité intestinale.

Bactéries “amies”, “ennemies” et Candida cherchent tous à s’accrocher quelque part le long de la paroi intestinale. Lorsqu’une quantité suffisante de probiotiques bénéfiques sont introduits dans le tractus intestinal, les Candida sont débordés et la flore intestinale normale peut se réapproprier la place qu’elle doit occuper, ceci permettant de réparer et nettoyer la muqueuse au lieu de la détruire.

Par ailleurs, les levures se développent dans des conditions anaérobiques (sans oxygène). Or le Floracor favorise un environnement extrêmement oxygéné qui prévient la croissance de colonies de levures supplémentaires et fournit les conditions idéales pour la croissance des bactéries indigènes amies.

Comment le Floracor détruit les Candidas

Le Candida albicans est entouré d’une coque protéique. Sous cette coque, le Candida est principalement composé de cellulose (parois cellulaires) et de N-acetyl-glucosamine (chitine). Le Floracor possède un mélange d’enzymes protéase (qui digère les protéines), de cellulase (qui digère la cellulose) et de chitosinase (qui digère la chitine). Ces enzymes après avoir éliminé la coque protéique qui protège le Candida, digèrent son infrastructure cellulaire.

Enfin le Floracor contient un dépuratif intestinal très puissant qui aide à éliminer les débris de levures et les autres bactéries du corps. Ceci permet de prévenir les symptômes de détoxification causés par les toxines dégagées lors du traitement des levures.

Résumé des indications

              • Acidose et tous effets annexes
              • Anxiété
              • Aphtose chronique
              • Ballonnements
              • Colite
              • Constipation chronique
              • Déprime
              • Diarrhée chronique
              • Flatulence – gaz
              • Intestin poreux
              • Intestin : tous problèmes
              • Intolérances
              • Pessimisme
              • Polypes intestinaux

Posologie

2 gélules entre les repas (compter un décalage d’une heure avant ou après) : une fois dans la matinée et une fois dans l’après-midi.

Vous pouvez trouver le Floracor ici :

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mots clés : , , , , , , , , , , , , , ,

WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux