Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Faites très attention aux coups de chaleur !


Les deux premiers rounds sont passés,
et d’autres sont peut-être à venir…

Pour une fois, ne nous laissons plus surprendre, ne soyons plus les victimes et prenons les choses en mains.

Il est temps de nous tourner vers les solutions adaptogènes que nous procure l’Ayurvéda pour lutter contre ces épisodes caniculaires. Depuis des milliers d’années, l’Inde est sujette à ces crises thermiques qui reviennent régulièrement dans ce pays naturellement très chaud. L’Ayurveda a développé des moyens d’aider le corps humain à s’acclimater face à ces agressions météorologiques.

Pour l’Ayurveda, médecine essentiellement préventive et totalement holistique, il existe un équilibre interne naturel entre les 3 doshas (humeurs internes). Or un déséquilibre environnemental induit un déséquilibre des doshas. Les vagues de chaleur sont un excès de feu Pitta (Agni) et pour le compenser, un refroidissement est nécessaire.

Alors si vous avez l’un de ces symptômes, classés par ordre de gravité :

1. Boire vous donne un coup de chaud ou de transpiration.

2. Vos urines sont plus foncées que d’habitude et vous n’urinez presque pas.

3. Vous avez des crampes.

4. Vous êtes à plat, fatigué, irritable.

5. Vous avez mal à la tête et/ou des nausées surtout lorsque vous secouez la tête.

6. Vous êtes littéralement assoiffé.

7. Vous perdez l’équilibre et dites n’importe quoi.

 Ou si vous êtes atteint :

          • D’une pathologie chronique comme par exemple la maladie de Parkinson, les maladies cardiovasculaires, les suites d’un AVC, de l’asthme.
          • D’obésité.
          • Ou d’une maladie aiguë comme par exemple une infection.

Ou encore vous êtes traité avec :

          • De l’aspirine (à partir de 500 mg par jour), qui perturbe parfois le fonctionnement des reins.
          • Des neuroleptiques (traitant certains troubles mentaux), qui modifient la régulation thermique de l’organisme dans certains cas.
          • Des antimigraineux (quelquefois, ils empêchent la vasodilatation ou réduisent la transpiration).

Pensez à prévenir le coup de chaud en buvant, sans oublier un peu de sel, en vous mettant au frais et soutenez-vous grâce à la synergie de deux produits qui nous viennent de l’immense panoplie des remèdes ayurvédiques. Ils vont assister votre organisme dans son adaptation aux températures excessives.

                • L’Amla ou Amalika – aussi appelée l’infirmière – qui apaise le feu et régénère les tissus.
                • Et Chandanadi Taila l’huile de massage à base d’huile de sésame qui lutte contre la chaleur.

L’action sera double, soutenue à la fois de l’intérieur et de l’extérieur.

   Amla

L’Amla ou groseille indienne occupe une place sacrée dans l’Ayurveda.
D’après la légende, l’Amla est le premier arbre créé dans l’univers. L’Amla est originaire de l’Inde, d’où il s’est répandu dans les régions tropicales et subtropicales de l’Asie du Sud-Est.
Les fruits de l’Amla sont très largement utilisés dans les préparations ayurvédiques.
Leur richesse en vitamine C, en acides aminés et en minéraux en fait un des régénérants les plus puissants de la médecine ayurvédique.
Il restaure les tissus, les cellules et agit comme un tonique général.

Il joue un rôle bénéfique dans les maladies dégénératives comme :

                  • Le cancer.
                  • Le diabète.
                  • Le traitement du foie.
                  • Les ulcères.
                  • Les anémies.
                  • L’athérosclérose.
                  • Les problèmes cardiaques.

Il contient plusieurs constituants chimiques tels que les tanins, les alcaloïdes et les phénols.
Parmi tous les tanins hydrolysables, on trouve en particulier l’emblicanin A et B, l’acide gallique et l’acide ellagique.
Tous ces constituants lui permettent d’être utilisé dans de très nombreux domaines.

Pour faire simple, il est principalement utilisé :

                  1. Comme réfrigérant.
                  2. Pour combattre fièvre et rhume ; c’est aussi un antitussif.
                  3. Comme antipyrétique pour lutter contre les inflammations.
                  4. Comme analgésique.
                  5. Comme tonique du foie.
                  6. Comme chimio-préventif.
                  7. Comme réparateur en cas de blessure ou de fracture.
                  8. Comme hémostatique.
                  9. Pour prévenir l’ulcère et la dyspepsie.
                  10. Comme stimulant de la digestion.
                  11. Enfin en esthétique comme tonique capillaire; il favorise la pousse des cheveux et leur pigmentation (très utilisé par les dames indiennes, très fières de leurs magnifiques longs cheveux noirs. Elles le prennent en gélules et font des masques sur leurs cheveux, mêlé à de l’huile de sésame ou de coco).

 

En dehors des épisodes caniculaires, l’Amla est réputé apaiser les personnes de constitution Vâta ou Pitta et augmenter leur vitalité.

Comment on le prend ?
C’est très simple : une à deux gélules par jour avant le repas avec un peu d’eau chaude.

Chandanadi Taila

L’huile Chandanadi Taila est de loin l’huile Pitta la plus rafraîchissante et apaisante. Cette huile aide à rétablir l’équilibre feu ou Pitta.

Chandanadi Taila sera active pour :

1.Un besoin de refroidissement.
2.Une aide à la mémoire.
3.Lutter contre l’insomnie.
4.Lutter contre la fièvre.
5.Dénouer les tensions nerveuses et musculaires.
6.Détoxifier la peau, la rendre souple.
7.Ralentir le vieillissement de la peau et des cheveux.
8.Apaiser les sensations de brûlure, les douleurs.
9.Lutter efficacement contre les effets de la ménopause et de la menstruation.

Les médecins ayurvédiques l’utilisent pour des troubles psychiatriques tels que l’anxiété, la schizophrénie, les phobies, etc., parce qu’elle équilibre Pitta et qu’elle aide à calmer l’esprit.

La peau est utilisée pour absorber les composants. La peau nous le savons, est un organe très intelligent, elle n’absorbe que la quantité exacte dont le corps a besoin. Cette particularité fait de la peau un moyen plus intelligent pour obtenir la dose exacte de composants nécessaire au mieux être que la digestion de pilules ou de poudre. Si on avale des composants en excès, le corps n’a plus qu’à se débrouiller pour s’en défaire comme il peut.

D’où vient un tel éventail de possibilités ?

Chadanadi Taila contient de nombreux ingrédients en macération dans l’huile de sésame. Les principaux sont :

                  • Glycyrrhiza glabra ou réglisse
                  • Withania somnifera ou Ashwagandha
                  • Cedrus deodara ou Cèdre de l’Himalaya
                  • Vetiveria zizanoides ou Vétivert
                  • Kaempferia rotunda ou Crocus de l’Himalaya
                  • Cyperus malaccensis ou cyprès
                  • Pogostemon paniculata ou fleur de Patchouli

 

Comment l’utiliser ?
Essentiellement sur la tête !

L’huile doit être chaude, sans dépasser les 40°, on enduit le front, le crâne et quelque fois le visage de cette huile et on masse doucement 10mn et plus. Gardez l’huile le plus longtemps possible. S’il fait vraiment très chaud enduisez en votre chevelure et gardez l’huile toute la journée.

Les indiennes n’hésitent pas à garder l’huile sur plusieurs jours et à renouveler l’opération tous les matins. La sensation de fraîcheur est immédiate. En plus vos cheveux vont adorer, ils pousseront mieux et plus beaux (c’est un autre secret des indiennes pour avoir une magnifique chevelure !).

Les coups de chaleur sont loin d’être anodins.
Aidez-vous avec l’Amla ou l’huile Chandanadi Taila…
ou mieux, les deux !

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mots clés : , , , , , , , , , , , , ,

Lire aussi : EM-X Gold, un remède contre l'irradiation
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux