Aller à…
=> CANCER : Téléchargez 2 livres gratuitementRSS Feed

Une véritable pharmacie multi-usages et un antistress majeur


L’ASHWAGANDHA
n °1 des produits Ayurvédiques

Dans le système de médecine ayurvédique, Ashawagandha ou Withania Somnifera ou appelée “Ginseng indien” est l’herbe la plus importante de l’Ayurveda. On utilise principalement sa racine qui sent le cheval d’où son nom Ashwagandha (en le consommant, elle donnerait la puissance d’un cheval).

Personne ne connaît l’antiquité des sources de la Médecine Ayurvédique. Platon, dans ses Dialogues, mentionne deux civilisations antiques, 9000 ans environ avant son temps donc 9600 ans avant notre ère.

Actuellement en Inde, la surface cultivée pour l’Ashwagandha représente environ 11.000 hectares – dont 4.000 hectares dans les terres arides du Madhya Pradesh – pour la consommation nationale (environ 10.000 tonnes) et pour l’exportation vers les USA, principalement, mais aussi vers la Chine et l’Australie.

L’Ashwagandha est une pharmacopée très puissante entièrement naturelle qui possède un spectre impressionnant de propriétés médicinales : adaptogènes, aphrodisiaques, anti-inflammatoires, anti-tumorales, anti-stress, anti-cancéreuses, anti-oxydantes, immuno-modulatrices, hématopoïétiques, régénératrices, antibactériennes, antipyrétiques, diurétiques, cardioprotectrices, neuroprotectrices, anxiolytiques, astringentes, fébrifuges, antiarthritiques, etc. etc.

Bref, lorsque vous vous soignez avec de l’Ashwagandha
vous ne risquez guère de vous tromper.

L’Ashwagandha, c’est un supermarché botanique tellement diversifié
qu’il suscite les convoitises des grands laboratoires pharmaceutiques.

Les analyses pharmacologiques ont révélé la présence d’une pléthore de constituants biologiquement actifs dans ses racines :

– De nombreux alcaloïdes (isopellertiérine, anférine, pipéridine, somniférine, pyrazole, pyrrolidine, somnine, somniférinine, withananine, pseudo-withanine, tropine, pseudo-tropine, 3-a-gloyloxytropane, choline, cuscohygrine).
– Des withanolides… C’est la prévalence prépondérante de dizaines de withanolides qui est estimée fonder les propriétés médicinales extraordinaires de cette espèce.
– Des lactones stéroïdiens (withanolides, withaférines).
– Des saponines,
– et beaucoup de fer.

Cette mine de molécules a déjà suscité moultes études sur ces précieux composants afin de les synthétiser, les chimériser, les breveter et les monopoliser au seul profit de Big Pharma, ceci bien sûr en manœuvrant pour barrer l’accès des plantes aux peuples. D’ailleurs, le CNRS a déjà déposé cinq brevets concernant des extraits d’Ashwagandha en vue de soigner certaines dégénérescences neurologiques lourdes en vogue, que je ne vais pas exposer ici.

Mais c’est oublier que ces molécules naturelles séparées de leur contexte naturel perdent l’essentiel de leur potentialité ; quant à leur synthèse, elle aboutit la plupart du temps (on le sait) à des variétés allotropiques (dont la formule globale est identique mais avec les radicaux dans le désordre) celles-ci n’étant pas reconnues par le vivant et pouvant même être toxiques.

L’Ashwagandha honteusement dénigré en France par les technocrates corrompus de l’Etat

En date du 14 octobre 2014, des technocrates de l’ANSM, soudoyés par l’Industrie, ont voté pour que cette espèce médicinale reste en liste B de par sa “très haute dangerosité, ses effets indésirables potentiels étant soi-disant supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu”.
Quel culot !!!

Comment imaginer que l’Ashwagandha soit interdit alors que les Instituts de Recherche, financés par les fonds publics, s’en goinfrent de brevets – en mode biopiratage – au service des multinationales de la Pharmacie ? Par ailleurs, n’est-il pas suspect que toutes les recherches du CNRS ne soient publiées qu’en anglais ? Le petit peuple ne doit pas savoir….

Tout cela ne serait-il pas une gigantesque farce lorsque l’on découvre que l’une des chaînes de télévision les plus “populaires” des USA, FoxNews, présentait en mars 2017, six minutes entières de louanges dithyrambiques vis à vis de l’Ashwagandha où il était dit :
“Une étude-pilote remarquable, de 2015, sur la fonction sexuelle féminine, a découvert que, parmi 50 femmes, celles qui consommaient de la racine d’Ashwagandha faisaient l’expérience d’une fonction sexuelle améliorée, d’une excitation plus rapide, d’une lubrification plus coulante, d’orgasmes plus intenses et d’une plus grande satisfaction sexuelle générale. Alors que les industries pharmaceutiques continuent de s’engouffrer dans un marché hypothétique de “Viagra féminin” – L’Ashwagandha semble bien honorer sa réputation – en cochant toutes les cases !”

De multiples applications avérées

                      • Alzheimer
                      • Anxiété
                      • Aphrodisiaque majeur
                      • Arthrose
                      • Asthme
                      • Bronchite
                      • Chorée de Hutchinson
                      • Cœur : insuffisance
                      • Constipation
                      • Dépression
                      • Digestion problématique
                      • Emphysème
                      • Energie : manque
                      • Fièvres
                      • Goitre
                      • Hépatite
                      • Immunodéficience
                      • Impuissance
                      • Inflammations
                      • Insomnies
                      • Libido : baisse
                      • Maigreur enfants
                      • Maladies respiratoires chroniques
                      • Mémoire défaillante
                      • Nerveux : tous troubles
                      • Paludisme
                      • Parkinson
                      • Polyarthrite rhumatoïde
                      • Rétention d’eau
                      • Rhumatismes
                      • Sénilité
                      • SIDA
                      • Spasmophilie
                      • Stérilité masculine et féminine
                      • Stress chronique
                      • Toux
                      • Tuberculose
                      • Tumeurs
                      • Vers
                      • Vieillissement précoce

Sources de référence : Kokopelli

Posologie

1 à 2 gélule(s), 2 fois par jour

Vous pouvez commander le produit ici :

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mots clés : , , , , , , , , ,

Lire aussi : Une machine à laver les cellules par principe de polarisation alternée : le Polar Cleaner Série 3
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux